Histoire des ordinateurs – Les premiers ordinateurs programmables – 2/4

Par la suite d’autres ingénieurs continuent à réfléchir à la manière de réaliser cette machine programmable : on peut y écrire ses propres suites de commandes qui dirigeront les calculs de l’ordinateur :

  • En 1938, Konrad Zune invente progressivement un précurseur de l’ordinateur, la machine Z3 qui fonctionne avec un programme qui peut tout calculer, en utilisant une logique binaire ( 0 et 1) et non une logique décimale (0,1, 2, … 9).
  • Peu avant, Alan Turing, un mathématicien, invente l’idée d’une machine générale qui peut être programmée et en imagine les composants, les caractéristiques et le fonctionnement. Il aidera à la conception de différents ordinateurs par la suite.
  • En 1937, Howard Aiken met au point un ordinateur programmable mesurant 17 m de long et 2.5 mètres de hauteur, permettant de calculer 5 fois plus vite que l’homme :  C’est  le Mark l  d’IBM.  Il est alors constitué de 3300 engrenages et 1400 commutateurs reliés par 800 km de fil électrique.

  • En 1947, le Mark II voit le jour, ses engrenages sont remplacés par des composants électroniques.

  • A partir de ce moment tout va très vite. Les idées sont posées, la technologie se développe, et c’est l’explosion de l’informatique. En 1943, le premier ordinateur ne comportant plus de pièces mécaniques est créé grâce à J.Mauchly et J.Presper Eckert : l’ENIAC (Electronic Numerical Integrator And Computer). Puis est conçu l’EDVAC (Electronic Discrete Variable Computer) permettant de stocker les programmes en mémoire (1024 mots en mémoire centrale et 20000 mots en mémoire magnétique).