Un jeu important dans l’histoire des jeux vidéos : Le jeu Pong

Pour la partie pratique de mon travail personnel sur les jeux video au Lycée Ermesinde, j’ai voulu m’intéresser au jeu le plus célèbre de tous les temps : Pong !!!

Avant d’en programmer une version en java explorons plus en détails ce jeu et son histoire.

Les éléments du jeu

Le concept de Pong est de simuler une partie de ping-pong.

  • Une balle, représentée par un petit carré blanc, se déplace à travers l’écran et rebondit sur les rebords du haut et du bas.
  • Les deux joueurs commandent chacun une raquette, représentée par un trait vertical aux extrémités gauche et droite du terrain de jeu.

L’interface est dotée d’une ligne centrale en pointillés, séparant l’écran en deux et représentant le filet vu du dessus. Les bords de l’écran matérialisent les limites du terrain, la balle ne pouvant pas sortir par le haut ou le bas. Ces délimitations sont présentes dans la plupart des versions ultérieures mais avec des styles différents.

Enfin, les scores de chaque joueur sont affichés en haut de leur zone respective.

Le fonctionnement

Le joueur déplace sa raquette en la faisant glisser verticalement entre les extrémités, haut et bas, de l’écran à l’aide des contrôles.

Si la balle frappe la raquette, elle rebondit vers l’autre joueur. Si elle manque la raquette, l’autre joueur marque un point.

La vitesse de la balle augmente au cours de la partie, jusqu’à ce que l’un des joueurs perde le point.

L’angle de rebond de la balle change en fonction de l’impact avec la raquette : au centre de la raquette, la balle sera renvoyée à 180° par rapport à son impact, alors que l’angle est plus aigu si la balle rebondit sur le bord de la raquette.

Par ailleurs, celle-ci ne peut aller jusqu’au haut de l’écran, afin d’éviter des parties infinies, et obliger un des joueurs à perdre si la balle y arrive.

Dans sa version originale, Pong nécessite deux joueurs, chacun commandant une raquette.

Que ce soit sur borne d’arcade ou sur la console Home Pong, chaque raquette est dirigée par un paddle (un bouton rotatif), répondant avec une vitesse variable selon la façon dont le joueur le tourne.

Dans des versions ultérieures du jeu, une des deux raquettes peut être contrôlée par la machine, afin de jouer avec un seul joueur.

Le premier jeu original : la console de salon

La console ressemble à une boite avec deux paddle pour diriger les deux raquettes.

On la branche sur la télévision pour y jouer.

Le premier jeu original : la borne d’arcade

On jouait aussi à Pong sur des bornes d’arcade dans des salles de jeux. Pour y jouer il fallait insérer une pièce. Chaque partie était payante !!

Pendant les dernières vacances de carnaval, comme je l’ai dit au début de ce travail, je suis allé dans le musée de jeux vidéo à Berlin (http://www.computerspielemuseum.de/) et j’ai vu la première borne d’arcade Pong!

Voici à quoi ressemble le paddle de la borne d’arcade, permettant de positionner la raquette à l’écran.

La mort du créateur du jeu Pong

Alors que je finis mon travail personnel, Ted Dabney, qui a lancé le jeu vidéo mythique Pong qui a été le sujet de la partie pratique de mon Trape, et a cofondé la société Atari avec Nolan Bushnell, est mort fin mai, à l’âge de 81 ans.

Dans l’article du journal l’Essentiel qui en parlait (http://www.lessentiel.lu/fr/hi_tech/story/Le-cofondateur-d-Atari-et-pere-du-jeu-Pong-est-mort-31855177 ), il y avait la citation suivante» du cocréateur de la console Xbox (Microsoft) Jonathan Seamus Blackley :

«Ted Dabney, que nous avons perdu samedi, a conçu l’électronique incroyable et vraiment géniale des (jeux) « Computer Space » et « Pong », qui a magnifiquement essaimé dans chaque pixel que vous voyez. Je pense à lui aujourd’hui, et je le remercie »

C’est intéressant de voir que les créateurs de jeux vidéos forment une grande famille qui se respecte les uns les autres dans leur passion pour créer des jeux qui nous amusent et nous donnent du plaisir.

Ted Dabney est à gauche de la console d’arcade sur la photo.